Remercier Ana.

[N A M I N É~°]



 

 

~°~

E v i d e m m e n t, vous débarquez dans 1 blog inconnu, et je pense que pour la plupart, votre intérêt sera de savoir qui se cache derrière cette adresse url...?


Appelez-moi "Naminé", ou tout simplement "Nam'", un surnom plus fréquent.
Et si l'écriture peut me permettre d'aller mieux, alors ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre.
Une sorte de présentation autre que l'officielle s'impose, pourtant… J'ai, présentement, 70 kilos (environ, ça fait un petit bout de temps que je n'ai pas touché à une balance) pour 170 centimètres. Quand j'ai pris conscience de la nature de mon mal être, il y a un an et quelques mois environ, je pesais 65 kg. Et je les ai gardés jusqu'à ce que Mia devienne vraiment sadique, il y a six mois à peu près… je suis montée à 67, puis 68 et directement à 70. Franchement, c'est un drame, l'affolement pur car jamais, au grand jamais, je ne me serais imaginée aussi grosse.
Alors je suis déchirée entre ces foutues périodes de soulagement où j'arrive à manger normalement trois jours, mes crises de boulimies toute la journée durant ou mes jeûnes à répétition (qui n'ont jamais dépassé une semaine… une fois, j'avais presque réussi a tenir huit jours…), qui, suivis pendant deux semaines de violentes crises, me font reprendre le double de ce que j'ai perdu. Voila pourquoi je suis devenue une baleine. Allez savoir pourquoi je m'obstine… allez savoir pourquoi je n'arrive pas à couper tout simplement avec ce monde fou que sont les TCA
Je débarque d'un pays où tout m'abhorre, et l'été qui m'attend encore avant mes dix-huit ans s'annonce éprouvant...
Là-bas, j'ai la famille, et ma cousine. Elle aussi est passée par là, par l'anorexie, et en souffre encore. Pourtant, elle a eu un gosse - vraiment adorable - et continue à rire et à être putain d'enjouée. Elle est parfaite, vraiment parfaite, une véritable
thinspo en vrai, qui me fait bouillonner d'un désir presque inceste, tant elle incarne un idéal inaccessible. Une envie folle de la serrer tout contre mes bras, fort, l'étouffer, la tuer, me fondre en elle et jouir de ce corps parfait, caresser la forme des os avec délectation et me désirer, mourir de la même manière qu'a pu le faire Narcisse. Et non, plus toucher cette mollesse graisseuse, immonde et arrondie qui fait preuve de mes faiblesses, de ma honte, de l'HORREUR que je suis,  OUI.
Est-ce que je passe pour une lesbienne, une sorte de psychopathe ou je ne sais quoi d'autre? Il est bien possible que oui, mais mon hétérosexualité ne fait aucun doute. Et pourtant, le désir devant les thinspo est bien là, cruel, et ma passion incontrôlée, mon amour pour ce corps que seul Ana peut incarner sont bien là, cette féminité et maigreur pures... C'est ma hantise, ce que je cherche au plus profond de mes tripes, et le temps, ce foutu temps qui laisse le temps à n'importe quel doute, vient s'interposer. Cruel rival. Et si je n'étais pas aussi lâche, je m'en grifferais les jambes jusqu'au sang pour en voir toute ces proéminences jaillir.
Bouargh. Je suis tordue, vous ne trouvez pas?
 

 



Objectifs.